Ggggrrrrrrrr! le fauve va attaquer...

Le coin "Détente" avec toutes vos questions, remarques et commentaires qui ne sont pas techniques.

Ggggrrrrrrrr! le fauve va attaquer...

Messagepar GeneaWeb » 17 Mars 2008, 13:15

jml-72 Inscrit le: 24 Nov 2005
Messages: 1250
Localisation: Sarthe - 72

MessagePosté le: Mar Oct 09, 2007 1:22 pm

Non pas de photo de mon chat cette fois!!!!

En suivant l'histoire de SCO et son opération visant à faire plier le monde linux, développeurs et utilisateurs, sous prétexte de violation de la propriété intellectuelle intégrée dans Unix, nous ne pouvons que nous réjouir d'une finalité qui remet les pendules à l'heure. Unix appartient à Novell (les droits). Ouf! Cela a été reconnu et annoncé officiellement le 10 août 2007.

Ne vous avais-je pas évoqué mon sentiment que ce n'était que l'acte I de quelque chose encore plus perturbant: l'acte II. J'avais émis l'idée que Microsoft était l'acteur qui attendait en coulisse. MS a surement pris note de tout ce qui avait "bougé" dans l'acte I pour encore mieux structurer son plan offensif aprèsque soit grillé SCO. Des soupçons pèsent encore sur l'implication indirecte de MS en motivant une société financière de placement en capital-risque derrière SCO pour consolider une croisade anti-Linux... (si je peux me permettre... pendant que longhorn a du mal à se préparer). Ca y est fin de l'acte I: SCO est grillé. Mais durant tout ce temps passé en coulisse, MS s'est pris de plein fouet des actions en justices pour violation de brevets ou de droit d'auteur, ou encore pour abus de position dominante. La position de MS en tant que fournisseur de premier rang est chahuté dans des grandes institutions gouvernementales. Ses standards ne font plus l'unanimité, on oppose à MS des normes ouvertes non encombrées de brevets. Son lobbying encore très (ou trop) puissant, montre quelques faiblesses (OOXML n'est pas passé au premier tour de vote pour conformité au titre de norme ISO). Bref, la série de claques finit par agacer, l'acte II peut commencer. Rien de concret à vous évoquer... comprenez par là: pas d'attaque officielle pour l'instant.

Novembre dernier après un contrat qu'on ne pouvait imaginer avec Novell, MS fait craquer l'allumette sur ce bain d'huile bouillant... et c'est le feu. MS annonce que Linux et les logiciels du "libre" entravent en plus de 200 points connus (par MS) la propriété intellectuelle de MS et c'est le décor de fond des accords passés avec Novell. Novell dément pour sa part cette version des faits, résumant que l'accord croisé de protection des utilisateurs mutuels effectivement introduits n'est rien d'autres qu'une convention ordinaire entre "industriels" pour stabiliser la confiance des clients. En tout cas cela décrédibilise Novell (disons que nombreux sont ceux qui mettent la parole de Novell en doute) auprès du monde Open-Source. Que penser? Novell donne beaucoup dans différents projets Open-Source et est membre principal de l'OIN qui a en charge de collecter des fonds financiers et des portefeuilles de brevets afin de doter l'Open-Source d'une arme juridique à l'encontre des attaques sur les brevets. Instauration d'une guerre froide basée sur l'équilibre de la puissance de frappe. L'affaire avec SCO a effectivement éveillé les consciences à se prémunir face au danger potentiellement réel d'un risque d'attaque sur le front des brevets.

Acte II donc! et bien MS a renforcé, dans un discours prononcé à l'occasion d'un meeting en GB, son idée de régler ses comptes avec les "violeurs de brevets" que représentent les développeurs open-Source et utilisateurs. Red Hat est ouvertement nommé, OpenOffice.org aussi, bref tout ce qui se trouve face à MS sur ses produits stratégiques. Et MS rappelle la très bonne initiative de Novell de venir "spontanément" régulariser sa situation (i l y avait encore un peu d'huile bouillante pour craquer une autre allumette?); Wow!

On connait la puissance de feu médiatique de MS, et sa capacité à semer du FUD (fear, uncertainty and doubts... "peur, incertitude et doutes"). But du jeu, laisser murir l'indécision quand cela peut desservir les intérêts de MS. Mais M. Steve Ballmer se veut menaçant et est dans les starting-blocs pour passer aux actes juridiques.

La stratégie de MS, si un jour celle-ci est démontrée, pourrait (au conditionnel) être plus sournoise. Dans la tournure des phrases rapportées l'arme de MS est constituée de ses propres "agresseurs" (redresseurs de tords). Eolas, nommé en exemple, qui a obtenu un gros chèque en attaquant MS en raison d'une violation de brevet pourrait être invité ou supporté par MS à faire reconnaitre sa propriété intellectuelle également à l'encontre de l'Open-Source. Bienvenue dans la bataille commerciale et le respect dex brevets. Ce n'est pas tellement de gagner qui compte pour MS à mon avis, car financièrement l'Open-Source est fragile, mais c'est de semer le trouble. Les procès peuvent durer 3,4 ,5 ans. C'est suffisant pour que les bénéfices continuent à affluer, en gardant un équilibre suffisant pour se mettre hors de portée des tirs anti--monopolistiques.

Si MS avance de la sorte sur l'échiquier, l'Open-Source doit faire entendre sa voix sur un terrain plus politique évoquant des fondements de la liberté individuelle à protéger (et non liberté des entreprises), sur le droit à l'innovation populaire et à l'enseignement gratuit d'un savoir-faire. Je dirai pour ma part, mais je reprends surement l'idée que d'autres ont déjà exprimée, que le code informatique ne constitue qu'une forme de formulation mathématique qui n'a pas lieu d'être autrement protégée que par le secret si nécessité il y a. Je trouve que dans ce domaine l'application des brevets est une offense à la mémoire des savants qui ont tant donné au nom de la connaissance. Ce serait une pauvreté de ma part de ne citer qu'Einstein, mais RDV à la table des lauréats des prix Nobel des Sciences pour se convaincre que les plus grands ont partagé (ou partagent encore) leurs connaissances. Cela me dépasserai si je devais vivre dans un monde ou après avoir écrit 3 lignes de codes je sois en infraction, parce que quelqu'un se les ai appropriées. Pire je dois financer des spécialistes pour repérer l'existence de ce code et analyser la licence spécifique qui va avec, appliquée au contexte juridique du pays où je me trouve. Bonne réflexion à chacun.
_________________
A bientôt!... Smile

Exprimez vous dans la rubrique "Au coin du feu"... c'est libre et peut dériver de la bonne blague aux choses plus sérieuses.
---------------------------------------
L'information doit être partagé
Avatar de l’utilisateur
GeneaWeb
Administrateur
Administrateur
 
Message(s) : 121
Inscription : 19 Jan 2006, 09:31
Localisation : IdF Asnieres/Seine

Messagepar GeneaWeb » 17 Mars 2008, 13:15

Raymond
Inscrit le: 12 Déc 2005
Messages: 393
Localisation: Thonon - 74

MessagePosté le: Mar Oct 09, 2007 3:28 pm Sujet du message: Re: Ggggrrrrrrrr! le fauve va attaquer... Répondre en citant
jml-72 a écrit:
........MS annonce que Linux et les logiciels du "libre" entravent en plus de 200 points connus (par MS) la propriété intellectuelle de MS


En fait, cela fait déjà plusieurs années (4 ou 5) que M$ parle de plus de 200 brevets violés, mais sans jamais préciser lesquels, ce qui fait que c'est impossible à vérifier et surtout impossible à attaquer (du point de vue du monde open source évidemment).

Ce qui est étrange, c'est qu'en 4 ans le nombre de brevets violés n'a pas évoluer. Je suppose (mais ceci n'est qu'une supposition personnelle) que le nombre réél de brevets en cause doit plutôt être divisé par 100.
_________________
Raymond
---------------------------------------
L'information doit être partagé
Avatar de l’utilisateur
GeneaWeb
Administrateur
Administrateur
 
Message(s) : 121
Inscription : 19 Jan 2006, 09:31
Localisation : IdF Asnieres/Seine

Messagepar GeneaWeb » 17 Mars 2008, 13:16

Borsk
Maniaque de passage
Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 9
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Mer Oct 24, 2007 5:10 am

Raymond a écrit:
En fait, cela fait déjà plusieurs années (4 ou 5) que M$ parle de plus de 200 brevets violés, mais sans jamais préciser lesquels, ce qui fait que c'est impossible à vérifier et surtout impossible à attaquer (du point de vue du monde open source évidemment).


Comme Linus l'a simplement dit: "Show us the code ! "

Mais je me demande si l'entente avec Novell ne tentait pas de PROTEGER Micromou contre une poursuite du libre plus que s'introduire dans la bergerie.

Corriger moi, mais l'entente n'a été signé que quelques jours avant la décision de SCO et quelques temps avant la décision de la cours Européenne. Micromou anticipant la victoire de Novell sur SCO a peut-être eut peur que celle-ci n'ouvre une voie royale à Novell pour un recours ?

De plus, en s'associant à une distribution Linux importante, M$ espérait semer la discorde entre les communautés. Cela aurait pu générer des batailles épiques après lesquelles le libre aurait été affaiblit et MS y aurait gagner plus de marge de manoeuvre.
---------------------------------------
L'information doit être partagé
Avatar de l’utilisateur
GeneaWeb
Administrateur
Administrateur
 
Message(s) : 121
Inscription : 19 Jan 2006, 09:31
Localisation : IdF Asnieres/Seine

Messagepar GeneaWeb » 17 Mars 2008, 13:16

jml-72
Administrateur

Inscrit le: 24 Nov 2005
Messages: 1250
Localisation: Sarthe - 72

MessagePosté le: Mer Oct 24, 2007 12:38 pm Sujet du message:

Borsk a écrit:
Corriger moi, mais l'entente n'a été signé que quelques jours avant la décision de SCO et quelques temps avant la décision de la cours Européenne


L'entente MSFT-NOVL a été signé au mois de Novembre 2006. SCO perd la bataille de la propriété intellectuelle dur Unix selon décision du juge en Août 2007. La decision en première instance devant la court européenne qui met MS en défaut n'est qu'un épisode encore récent. C'est donc en mois que les choses se comptent.

L'histoire veut que ce soit Ron Hovsepian patron de Novell qui a pris les devants. Mais apparemment il avait de solides arguments dans la "besace" pour que MS puisse se laisser convaincre. Mais n'en doutons pas, et démonstration en a été faite, MS ne peut s'empêcher de manipuler l'information autour de cette approche contre-nature pour semer le trouble dans le camp adversaire. Novell le paye très cher... sur le plan médiatique.

Combien parmi les représentants de distribution Linux ont vraiment mener une politique de pénétration sur le terrain de prédilection de MS, le groupware et le poste de travail. Red Hat est certes bien implanté en entreprise, mais soyons honnêtes, son succès s'est bâti là où Unix et parfois Windows coutaient cher. Quelles configurations? Des serveurs / clusters de support à des applications verticales: web, intranet, database, ERP, CMS, CRM, ... mais pratiquement rien dans le domaine de la bureautique et du poste de travail. Novell a beaucoup de mal à grapiller des parts de marché là où "culturellement" Red Hat est bien implanté. Il fallait trouver des opportunités. Qui mieux que Novell sait ce qu'il en coute de combattre MS de face?

Visiblement Novell et MS avaient de quoi s'entre-déchirer sur le terrain des violations de brevets, donc Novell et MS ont fait un bilan de ce qui était litigieux, ont ajusté les couts qui incombaient à chacun des brevets concernés, puis appliqué les données volumétriques pour conclure à des dédommagements bi-latéraux, avec un effet bénéficiaire pour Novell. Les aménagements financiers de paiements étalés ont en partie participé à placer MS dans des dispositions plus opportunes pour de nouveaux accords. Mais rien de sorcier, car très réaliste. Est-ce que MS veut batailler à chaque fois chez ses clients face à des incursions de Linux (Red Hat) toujours problématiques. Novell propose une alternative plutôt conciliante vis-à-vis de ces clients qui lui permet de rentrer par la grande porte au côté de MS. La notoriété de Novell dans les outils high-tech n'est pas tombé dans les oubliettes.

Les communauté Open-Source ce soucis beaucoup de ce qui se trame en coulisse, lorsque sur scène MS agite les démons du recours en justice pour violation de brevets, annonçant que par de mystérieux accords Novell en réchappera. Alors chacun voit Novell comme le plus gros pollueur possible du code Open-Source avec du code encombré de propriétés intellectuelles non compatible GPL. Tout le monde oublie que Novell est un acteur qui table sur le mélange des genres au même titre que Oracle, IBM, SAP, et d'autres. Tous assoient leur code propriétaire sur du libre, cela ne provoque pas tant d'émois. La communauté Samba se sentait (et se sent toujours) directement viser, alors que Novell n'introduit aucun code malsain dans Samba, mais développe ses propres modules propriétaires de l'autre côte de la PAM pour interagir avec un environnement AD et ses outils d'administrations, au même titre que Novell le fait déjà avec ses propres produits eDirectory par exemple sans qu'il y ait eu jusqu'à présent une montée de bouclier. D'autres coopérations avec MS permettront à Novell de porter des services de la sphère MS sur Linux. Si les conditions en termes de propriétés intellectuelles y sont favorables, il naitra alors du code GPL, sinon propriétaire. Cela n'atténuera pas l'agressivité naturelle de MS sur le terrain de la concurrence. Mais la roue tourne, MS agace, Linux est très avancé dans sa maturité.

Par contre je me range aux côtés de ceux qui ne veulent pas se plier face aux menaces de MS qui effectivement ne démontre rien... ce n'est que de l'intox piètrement exploité (mais l'effet est puissant et ravageur). Je pense que Novell n'est pas dupe de ce jeux, mais la passerelle qui lui permettrait d'atteindre ses objectifs ne lui offrira pas une seconde chance. Faire demi-tour ne fait pas avancer l'histoire.
_________________
A bientôt!... Smile

Exprimez vous dans la rubrique "Au coin du feu"... c'est libre et peut dériver de la bonne blague aux choses plus sérieuses.
---------------------------------------
L'information doit être partagé
Avatar de l’utilisateur
GeneaWeb
Administrateur
Administrateur
 
Message(s) : 121
Inscription : 19 Jan 2006, 09:31
Localisation : IdF Asnieres/Seine

Messagepar GeneaWeb » 17 Mars 2008, 13:17

Borsk
Maniaque de passage


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 9
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Jeu Oct 25, 2007 5:53 am Sujet du message: Répondre en citant
jml-72 a écrit:

Par contre je me range aux côtés de ceux qui ne veulent pas se plier face aux menaces de MS qui effectivement ne démontre rien... ce n'est que de l'intox piètrement exploité (mais l'effet est puissant et ravageur).


Merci pour la chronologie rigoureuse. Wink

Mais cette intox me semble au contraire bien foutue. Le libre a enfin mis pied à terre du côté infrastructure en milieu industriel. Mais M$ a fait sa fortune et son pouvoir avec la bureautique et l'informatique individuelle.

Le libre en augmentant sa présence chez monsieur tout-le-monde aura enfin l'occasion d'atteindre une masse critique. Des utilisateurs formés au Libre auront un effet démultiplicateur important dans quelques années.

Les fumeux FUD de M$ sont une efficase tentative de réduire l'offre de service ( à court et à moyen terme ) et de maintenir le mythe de la marginalité du libre. Rajouté à cela le mot communiste et 9 américains sur 10 déguerpilleront sans demander leur reste... Rolling Eyes
---------------------------------------
L'information doit être partagé
Avatar de l’utilisateur
GeneaWeb
Administrateur
Administrateur
 
Message(s) : 121
Inscription : 19 Jan 2006, 09:31
Localisation : IdF Asnieres/Seine

Messagepar GeneaWeb » 17 Mars 2008, 13:17

jml-72
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 24 Nov 2005
Messages: 1250
Localisation: Sarthe - 72

MessagePosté le: Jeu Oct 25, 2007 10:16 am Sujet du message: Répondre en citant
Que penser aussi de ce fiasco juridique? Plusieurs voix s'élèvent contre l'issue de notre procès européen à l'encontre de MS? MS a trouvé la faille des accords... comme quoi les mots on leur importance. Cela a été un combat pour obtenir que les développeurs industriels et du libre puisse développer du code permettant de rentrer en interaction avec les protocoles de réseaux de MS. "Victorieuse notre juge a annoncé les termes d'un accord permettant d'accèder aux informations de MS sous couvert d'un accord de licence "souple" et à moindre frais (10000$ - €?). Cela est accompagné d'une disposition engageant MS à ne pas poursuivre les développeurs qui opèrent selon les méthodes du libre, s'il ne veulent pas et/ou ne peuvent pas se plier aux exigence de la licence de MS.

"Ouaihhh! super! on a gagné... on a gagné"

Il faut arrêter les fanfaronnades. MS précise qu'ils sont finalement contents qu'une issue ait pu être trouvée pas des plus satisfaisantes pour MS, mais c'est l'Europe! Et MS veut continuer à contribuer aux efforts de création d'emploi... "oh il est mignon le petit garçon"... et MS rajoute qu'au delà du respect de ce qui leur a été imposé en ne se focalisant que sur les acteurs du développement, leurs possibles actions en justice ne se réservent donc plus qu'au xdistributeurs et utilisateurs... pour lesquels aucune précision de droit n'aurait été spécifiée (oh la bourde!). On a compris! Le FUD continue avec pratiquement la bénédiction de la commission européenne et sans démonter le concept de dépôt de brevet pour les logiciels pourtant interdit dans les textes. Y avait-il une habilité politique derrière tout cela animé par un lobbying qui préfère les concepts du libéralisme?

Il ne faut pas croire que la partie de poker s'arrête la haut, MS joue pour maintenir ,sinon valoriser, une capitalisation boursière de plus de 292Mds de $. A ce niveau on ne s'embarrasse pas avec les émotions des geeks, ou autres hackers et supporters du libre, définis comme des réducteurs du Capital, donc des communistes (analyse basique façon américain moyen) donc des anti-américains.

Ne blamons pas MS en terme de FUD, Intel aurait dit que la commission européenne serait animée d'un anti-américanisme primaire. La vérité et la réalité nous viedraient elles d'outre-Atlantique?
_________________
A bientôt!... Smile

Exprimez vous dans la rubrique "Au coin du feu"... c'est libre et peut dériver de la bonne blague aux choses plus sérieuses.
---------------------------------------
L'information doit être partagé
Avatar de l’utilisateur
GeneaWeb
Administrateur
Administrateur
 
Message(s) : 121
Inscription : 19 Jan 2006, 09:31
Localisation : IdF Asnieres/Seine

Messagepar GeneaWeb » 17 Mars 2008, 13:17

Borsk
Maniaque de passage


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 9
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Sam Oct 27, 2007 5:00 am Sujet du message: Répondre en citant
jml-72 a écrit:
Ne blamons pas MS en terme de FUD, Intel aurait dit que la commission européenne serait animée d'un anti-américanisme primaire. La vérité et la réalité nous viedraient elles d'outre-Atlantique?


Non parce qu'un firme de relation publique américaine a inventé la fable des bébés saoudiens que les méchants irakiens avaient retirés des incubateurs et jetté sur le plancher. Bref une intox a suffit à orienter l'opinion publique américaine vers la guerre.

Un président affirme l'existence de "farce de destruction massive" et obtient un second mandat et ce toutjours sans les avoir trouvé...

La vérité vient de l'Amérique ? Peut-être seulement ce qu'on consomme. Et l'amérique ne vend rien à rabais. Embarassed
---------------------------------------
L'information doit être partagé
Avatar de l’utilisateur
GeneaWeb
Administrateur
Administrateur
 
Message(s) : 121
Inscription : 19 Jan 2006, 09:31
Localisation : IdF Asnieres/Seine


Retour vers Au coin du feu

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron