Novell licencie

Le coin "Détente" avec toutes vos questions, remarques et commentaires qui ne sont pas techniques.

Novell licencie

Messagepar CEREOL » 17 Mars 2008, 16:12

Nono
Mini-maniaque

L éditeur américain n est pas heureux de ses résultats européens. Il va donc couper dans ses effectifs d ici le mois d'octobre et remercier entre 120 et 150 personnes dans ses équipes européennes.

Chez Novell France, la direction ne commente pas la nouvelle. Même si l on ne se sent pas forcément concerné : cette division ne compte en effet « que » 60 personnes à Paris et deux agences commerciales à Villeurbanne et Toulouse.

Au dernier trimestre, le groupe avait dégagé 297 millions de dollars (+1% par rapport à 2004) mais pour des pertes plus importantes (16 millions de dollars). Il avait d ailleurs déjà connu des difficultés auparavant avec des suppressions de postes significatives en 2003.

Novell revendique à ce jour 52.000 clients dans 43 pays et emploie 6.000 personnes dans le monde.
------------------------------
Novellien Fou
Attention aux questions
Avatar de l’utilisateur
CEREOL
Maniaque junior
Maniaque junior
 
Message(s) : 52
Inscription : 23 Sep 2005, 08:59
Localisation : IdF, FRANCE

Messagepar CEREOL » 17 Mars 2008, 16:12

Dredd
Mini-maniaque

Une mauvaise nouvelle mais Novell suit le mouvement général: IBM, HP...
------------------------------
Novellien Fou
Attention aux questions
Avatar de l’utilisateur
CEREOL
Maniaque junior
Maniaque junior
 
Message(s) : 52
Inscription : 23 Sep 2005, 08:59
Localisation : IdF, FRANCE

Messagepar CEREOL » 17 Mars 2008, 16:12

Bidouille
Administrateur

Délestage continu chez Novell

Avec 600 postes supprimés, Novell va se délester de 10 % de ses effectifs. Une décision qui arrive après la publication de résultats trimestriels décevants : un chiffre d'affaire en baisse de 5 %.
Outre ces suppressions d'emploi, l'éditeur compte également se séparer de son activité conseil en revandant Celerant (ex-Cambridge Tech) qu'il avait acquis en 2001 pour 250 millions de dollars.
------------------------------
Novellien Fou
Attention aux questions
Avatar de l’utilisateur
CEREOL
Maniaque junior
Maniaque junior
 
Message(s) : 52
Inscription : 23 Sep 2005, 08:59
Localisation : IdF, FRANCE

Messagepar CEREOL » 17 Mars 2008, 16:13

jml-72
Administrateur

Sam Déc 03, 2005

Les résultats trimestriels de Novell sont tombés jeudi après fermeture de la bourse de New-York.

Surveillé les médias: certains se contentent d'enfoncer le clou avec un bénéfice négatif (donc perte) de 5M$ (4eme trim. 2005).

Les signes rassurants: le CA de ce dernier trimestre s'élevait à 320,3M$, mieux que 2004 (300,7M$) et que les prévisions de certains analystes (300,4M$).

Les premiers frais de restructurations se sont élevés à 38M$ et il devrait y en avoir à peu près autant pour le 1er trimestre 2006.

Une légère progression du CA sur la vente de Netware surprend encore quelques uns. Mais la part liée aux ventes Suse/Linux à une progression significative de 400% cette année ce qui rassure les investisseurs dans le tournant qu'à pris Novell fin 2003.

L'année se termine avec un bilan positif dans les bénéfices... mais à dire vrai, heureusement que Novell a pu comptabiliser pour y parvenir le dédommagement que lui a versé MS pour un arragement à l'amiable, au sujet d'une affaire qui trainait devant les tribunaux. Mais c'est surement un juste retour des choses.

Difficile de se rejouir quand cela se fait au détriment de 10% du personnel. Mais la réussite grandissante de Novell devrait avoir des répercutions sur le terrain. Bonne chance à tous les spécialistes en solution Novell pour voir le marché avec plus d'optimisme pour 2006 (Novell est confiant jusqu'en 2008). Je pense qu'abandonner progressivement Netware pour s'investir sur Linux n'est pas une hérisie.

Vendredi 2/12/2005, le cours s'est envolé avec une progression de + de 10%... Progression attendue lundi. Bon... Red Hat a fait mieux en septembre dernier.

Normalement en 2006 Novell doit envisager la revente de la branche consulting (ex Cambridge technol.) et on espère des retombées positives si le procés SCO-Novell touche à son terme. Les dernières nouvelles que j'ai lu ce matin sur le sujet laissent spéculer que SCO n'est pas à l'aise avec cette affaire, ce qui le motive à demander une date de dénouement de l'affaire après le dénouement d'une autre affaire en cours: SCO-IBM. Effectivement si Novell gagne son procés à l'issue duquel serait établi que Novell est toujours détenteur des droits sur Unix Syst V, SCO ne serait plus en droit de soutenir complètement sa démarche à l'encontre d'IBM. Mais cela reste hypothétique tant que SCO n'a pas ouvertement justifié sa démarche (pour ne pas scier la branche sur laquelle SCO se trouve trop rapidement par ex.). Ayons confiance pour l'avenir, c'est juste un peu long.
------------------------------
Novellien Fou
Attention aux questions
Avatar de l’utilisateur
CEREOL
Maniaque junior
Maniaque junior
 
Message(s) : 52
Inscription : 23 Sep 2005, 08:59
Localisation : IdF, FRANCE

Messagepar CEREOL » 17 Mars 2008, 16:14

Bidouille
Administrateur

jml-61 a écrit:
Ayons confiance pour l'avenir, c'est juste un peu long.

Hum, cela ne fait que 10 ans que Novell patauge dans sa stratégie d'expansion / récession. Rappelons nous le brillant achat de WordPerfect qui devait faire de Novell le challenger de la bureautique.
------------------------------
Novellien Fou
Attention aux questions
Avatar de l’utilisateur
CEREOL
Maniaque junior
Maniaque junior
 
Message(s) : 52
Inscription : 23 Sep 2005, 08:59
Localisation : IdF, FRANCE

Messagepar CEREOL » 17 Mars 2008, 16:14

jml-72
Administrateur

Patauger c'est peu dire quand il s'agit de déboires.

WordPerfect... Quattro Pro... UnixWare... et d'autres. Le client Novell n'a jamais aimé qu'on lui dise d'aller voir ailleurs que chez MS. Il n'a jamais demandé d'alternatives à ce qui existait déjà sur le marché. Le même client se moque de la santé de Novell et l'abandonne pour convoler avec MS qui fait des yeux doux à tout le monde. On fait du business pas de la "love-story".

Novell tire la technologie en avant et NDS est un de ses plus exemples en matière de vision de la gestion des réseaux. Mais avec deux 3-4 ans d'avance, le temps que les décideurs comprennent de l'intérêt de la chose. Ma première migration Netware (4.1) vers NT a nécessité pour l'administration 4x plus de ressources. Mais on m'expliquait que c'était l'investissement nécessaire et en rapoort avec le gain de productivité... dans une boîte qui perdait de l'argent. "Ah chers décideurs, c'est changements que vous êtes nombreux à décider autour d'une table de restaurants avec le commercial diligenté par la firme de Redmond... une place au stade de France avec le fiston dans nos loges... mais sans problème". MS raccole toujours dans les rangs de la clientèle Novell avec AD une pâle imitation de la NDS, le truc empâté dans le noyau de Windows avec l'interface graphique... Un nid à trous de sécurité.

Novell m'a appelé pour me demander mon avis sur leur intention de porter tous ses services sur Linux. J'ai dit "OK", car c'est la seule issue. La culture Netware est une exception à côté des technos maintenant les plus utilisées dans les entreprises windows et Unix/Linux. La prise de risque n'est pas négligeable. Il n'y a pratiquement aucun média ou aucun concurent de Novell qui ne fait pas l'amalgame en rattachant l'offre de solutions Novell avec Netware, alors que nombreuses sont celle qui ont été portées sur Windows depuis quelques années, sinon sur Unix et maintenant sur Linux. Mais c'est un entêtement permanent, une logique par l'asphyxie.

Peut-être que Novell doit changer de nom après tout. Mais il ne faut pas encore le juger mort comme certains qui l'annonce depuis 1995 (et oui j'entend cela depuis 10 ans). Ce n'est pas gagné non plus car Novell est en travers de 2 philosophies: les solutions propriétaires et les solutions ouvertes. Ce qui fondamentalement représente deux écoles différentes. Les générations montantes dans l'encadrement appartienne à l'une ou l'autre de ces écoles, il n'est pas évident que l'évolution des systèmes d'information en entreprise s'oriente vers un mixte des deux approches, auquels cas Novell est KO, mais il lui reste la possibilité d'ouvrir son code eDirectory ( ce qui devrait arriver à terme car Red Hat arrive avec une solution peu mature et Sun fait de même) et de devenir progressivement un acteur Open Source total côté système, avec toujours 1,7Md$ en cash à la banque.

Novell patauge... oui, mais tout le monde lui appuie sur la tête pour ne pas qu'il sorte de l'eau... Ne peut-on pas communiquer un message plus enthousiaste, en relevant les qualités de son offre. Donc si les indicateurs financiers prennent une tournure positive, c'est un n-ième espoir de reprise mais il faut toujours s'en réjouir... avec modestie mais pas dénigrement. Novell manque peut-être de consultants qui parlent "métiers des entreprises" avec les patrons... Il y a un manque évident en terme de savoir se faire apprécier des patrons. C'est la spécialité de Bill Gates.

Je n'ai jamais été employé chez Novell ou sponsorisé par eux.
------------------------------
Novellien Fou
Attention aux questions
Avatar de l’utilisateur
CEREOL
Maniaque junior
Maniaque junior
 
Message(s) : 52
Inscription : 23 Sep 2005, 08:59
Localisation : IdF, FRANCE

Messagepar CEREOL » 17 Mars 2008, 16:15

Bidouille
Administrateur

Citation:
Mais il ne faut pas encore le juger mort comme certains qui l'annonce depuis 1995 (et oui j'entend cela depuis 10 ans).


Il parait que lorsqu'on est Novelliste c'est jusqu'à sa mort Wink

Bidouille : vieux Novelliste depuis la 2.10
------------------------------
Novellien Fou
Attention aux questions
Avatar de l’utilisateur
CEREOL
Maniaque junior
Maniaque junior
 
Message(s) : 52
Inscription : 23 Sep 2005, 08:59
Localisation : IdF, FRANCE

Messagepar CEREOL » 17 Mars 2008, 16:15

jml-72
Administrateur

Si j'ai développé un savoir-faire autour des solutions Novell, j'ai aimé me remettre en cause avec du Windows, de l'Unix, du Linux. Tous ces environnements ont chacun leur richesse fonctionnelle, et il est plaisant d'arriver à composer une structure qui tienne la route. Le marriage des genres est "amusant" aussi, le tout c'est d'arriver à une finalité.

Il est vrai que si j'avais un méga-réseau à mettre en oeuvre, je ne manquerai pas dans l'étude initiale d' envisager l'intégration de l'offre de Novell (hors Netware... et Dieu sait si je me suis régalé avec ce système pourtant depuis la 2.15). Rien n'est parfait, mais c'est surement ce qu'il y a de mieux conçu pour accompagner l'administrateur de réseau dans sa fonction. Cela m'amuse également de partager un espace disque autour d'une solution Samba, simplement pour pouvoir mettre en oeuvre une solution "économique". Travailler sur plate-forme Windows ne me répugne pas, cela peut s'avérer stimulant des fois. Rien ne me dit que je quitterai ce monde fan infatigable de Novell. La démarche Open Source me plaît énormément actuellement.
------------------------------
Novellien Fou
Attention aux questions
Avatar de l’utilisateur
CEREOL
Maniaque junior
Maniaque junior
 
Message(s) : 52
Inscription : 23 Sep 2005, 08:59
Localisation : IdF, FRANCE


Retour vers Au coin du feu

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron